Fermer Passer en plein écran
Fermer
Merci de vous identifier

Créer un compte

Mot de passe oublié

 
Ecouter la radioFrance InterRTLFranceinfoSud radioFun radioEurope1RTL2
Agenda des sorties en Lot-et-Garonne (47)
Proposez un
événement
 

Culture et divertissement en Villeneuvois

Bienvenue sur Netillus, votre agenda illustré du net.
Retrouvez tous les événements du Villeneuvois et de ses alentours en Lot-et-Garonne.


Des'Illusions

Des’illusions est le fruit d’une rencontre avec Mélanie Maura, plasticienne arrivée dans notre ville il y a trois ans.L’artiste nous a séduit tant par ses œuvres réalisées « aux aiguilles », telle cette formidable Boucherie (installation, 2018 Bagnères de Bigorre) où rôtis et terrines, jambons et boudins sont tricotés main, que par sa créativité mise au service des ateliers d’arts plastiques qu’elle a animés au musée.Il y a quelques mois, le musée de Gajac lui a proposé d’instaurer un dialogue avec une sélection d’œuvres issues des collections. De son immersion dans les réserves du musée est né Des’illusions, un univers onirique, tendre et âpre à la fois, où le passé et le présent s’affrontent et où les joies de l’enfance rencontrent la brutalité du réel.Mélanie Maura a pris appui sur une sélection d’œuvres issue de longues et patientes recherches dans les réserves et salles d’exposition permanente du musée de Gajac pour construire une installation tentaculaire, au premier regard joyeuse, colorée, hétéroclite, telle une douce “folie de l’enfance”.La plasticienne a tricoté, crocheté, peint, sculpté, façonné un réseau, un faisceau de liens où le passé et le présent communiquent, s’interrogent, s’affrontent parfois, avec impertinence et légèreté. Mais sous l’apparence d’un univers onirique et malicieux, Mélanie Maura met à mal la blancheur du conte. Émergent de façon indicible les traces, les stigmates d’une diabolisation, d’un mal universel, d’un rappel urgent à la précarité de notre existence, telle une vanité.À propos de Mélanie MauraAprès une licence en arts plastiques à l’Université de Toulouse le Mirail (2006), Mélanie Maura, plasticienne à dominante picturale et textile, s’inscrit dans une démarche locale tournée vers le monde associative. En témoignent nombre d’expositions et autres actions menées en Hautes-Pyrénées.Depuis son arrivée à Villeneuve-sur-Lot, elle s’investit dans la création et l’animation d’ateliers d’arts plastiques, sollicitée par le Musée de Gajac, l’école d’art communautaire André-Malraux ou encore le Pays d’art et d’histoire du  Grand Villeneuvois, tant pour sa maîtrise de nombreuses techniques que pour sa créativité. Si transmettre est dans son ADN, la plasticienne poursuit avec la même passion ses projets de création artistique !AUTOUR DE L’EXPOSITIONAteliers d’arts plastiques> Animés par Mélanie Maurales mardis et jeudis 7, 9, 14 et 16 février, 14 h 30/16 h 30> Animés par Sophie Bar, plasticienneles mardis et jeudis 11, 13, 18 et 20 avril, 14 h 30/16 h 30FilmAnnette de Léos Carrax, 2021Projection du film en partenariat avec le Cinéma L’Utopie, le 11 mars à 17 h 30Conférence et performance sonore“Le jouet dans l’art, se jouer de l’art” par Emma Cochereau, étudiante en Histoire de l’art.Conférence suivie d’une performance sonore, Circuit bending, par Alex Lefaix, musicien/plasticien bidouillage électronique à partir de jouets sonores, le 22 avril à partir de 17 h 30Visites commentéesPar Mélanie Maura et le service médiation du musée, groupes adultes et scolaires, sur réservation.Vernissage le vendredi 20 janvier à 18h.Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h, samedi et dimanche de 14h à 17h.

Jusqu'au
30 avr
Villeneuve-sur-LotMusée de Gajac

Des'Illusions

Exposition

Leitmotifs

GOSSE est né à Agen. Le graffiti s’impose à lui à la fin des années 90 comme les prémices de son travail pictural. À cette époque, les fanzines de la mouvance hip-hop ainsi que les murs de la ville de Toulouse, saturés de tags et de graffitis, le fascinent. Après dix ans de pratique, il ressent le besoin d’explorer de nouveaux horizons.Entre études de sociologie et travail alimentaire, il découvre une autre contre-culture américaine via les comix de Robert Crumb et Vaughn Bod?, qui vont l’influencer, notamment pour leurs dessins de femmes aux formes voluptueuses. Il expérimente alors le dessin d’observation, suit des cours de volume, puis, après un bref passage à l’École des Beaux-Arts de Toulouse, il se passionne pour l’art du motif (avec notamment les travaux de Ignacio Uriarte), qui deviendra par la suite l’objet de sa démarche artistique.C’est au détour d’un projet d’illustration sur le code-barres, pour évoquer la séduction marchande, qu’il crée le motif des fesses. La gestuelle s’apparente au throw-up, intermédiaire entre le tag et la pièce réalisée dans un style bubble, se caractérisant par sa rapidité d’exécution. Ce geste deviendra son logotype, son fétiche, sa signature.Désormais, sa recherche picturale en atelier consiste en la répétition de son logotype : il compose, organise, superpose et cherche une certaine harmonie visuelle, une musique des yeux. Ce faisant, il parvient parfois à construire un rapport différent à l’espace, le rendant plus pertinent, car il pourrait croître sans cesse, sans limite ni fin. D’autres fois, il parvient à ajouter de l’espace, de la profondeur avec ses effets de transparence. Sa pratique résonne par certains aspects avec celle du mouvement all-over, consistant à répartir de façon plus ou moins uniforme les éléments picturaux sur toute la surface, ce qui élimine le problème du champ. Citons, parmi les adeptes de ce mouvement, Willem de Kooning ou Claude Viallat, appartenant au mouvement Supports/Surfaces.Dedans comme dehors, dans son atelier comme dans la rue, le besoin de s’approprier l’espace perdure. La singularité de ce leitMOTIF des fesses, séparées du reste du corps, se trouve au carrefour de la gestuelle du graffiti, du nu féminin et du concept de fétichisme de la marchandise de Karl Marx.« C’est un honneur d’être accueilli au Musée d’Agen pour montrer mon travail au jeune public parce que j’y suis né, bien sûr, mais aussi parce c’est l’identité de notre commune. Je ne peux que saluer cette démarche visant à accepter et à accueillir des pratiques contemporaines essentiellement urbaines, c’est le champ artistique de la ville qui s’élargit. », GOSSE.Vernissage gratuit et tout public le samedi 28 janvier à 15h.

Jusqu'au
2 avr
AgenMusée des Beaux Arts

Leitmotifs

Exposition

Tout l'agenda du Lot-et-Garonne

Les films actuellement en salle dans le Villeneuvois et ses alentours

Alibi.com 2
La grande magie
Pour la France
Astérix & Obélix : L'Empire du Milieu
Dounia et la Princesse d'Alep
BTS: Yet To Come in Cinemas
Knock at the Cabin
Pattie et la colère de Poséidon
Divertimento
Neneh Superstar
Pompon Ours
Vaincre ou mourir
La guerre des Lulus
Le Clan
Youssef Salem a du succès
Inséparables
Mayday
Les Cyclades
L'Emprise du démon
Les Cadors
L'envol
Grand marin
Sacrées Momies
Tirailleurs
Les Survivants
Professeur Yamamoto part à la retraite
16 ans
Babylon
Tempête
Maurice le chat fabuleux
Avatar : La Voie de l'eau
Ernest et Célestine, le Voyage en Charabie
Le Chat Potté 2 : la dernière quête
Les Pires
Retour à Séoul
Godland
Un petit frère
Moi quand je me réincarne en Slime - Le film : Scarlet Bond
Vive le vent d'hiver
Les Banshees d'Inisherin
Aftersun
Grosse colère et fantaisies
Nostalgia
Superasticot
Le Royaume des étoiles
Saloum
La famille Asada
Vive l'amour
Les Rebelles du dieu néon
Total Recall
La Planète des singes
PartagerPartager sur linkedinPartager sur pinterest