Fermer Passer en plein écran
Fermer
Merci de vous identifier

Créer un compte

Mot de passe oublié

 
Ecouter la radioFrance InterRTLFranceinfoSud radioFun radioEurope1RTL2
Agenda des sorties en Lot-et-Garonne (47)
Proposez un
événement
Accueil > Agenda > Feu ! Chatterton

Feu ! Chatterton

Retour
Feu ! Chatterton

Chanson pop

Le Florida95 boulevard Carnot47000 - AgenTél. : 05 53 47 59 54Mercredi 11 mai
20h30Tarif : 28€Tout public

Grandiose fresque cyberpunk pour les temps confinés.
Après deux disques d’or et deux nominations aux Victoires de la musique, Feu! Chatterton est de retour avec son nouvel album : Palais d’argile, grandiose fresque cyberpunk pour les temps confinés, pamphlet adressé à la start-up nation obsédée par le progrès et ode lumineuse à la Nature et à la transcendance.
 
Après avoir sorti le rock hexagonal de sa torpeur en 2014, c’est sur scène que le Feu! va parfaire sa réputation, électrisant les foules des festivals les plus prestigieux (Francofolies, Rock en Seine, Solidays…) et les salles de concert (dont le Florida en 2015) aux quatre coins de la France.
 
Feu! Chatterton revient avec un nouveau disque qui naît, dans un premier temps, d’un impératif de création lorsque le groupe est invité à créer un spectacle original au  printemps 2020. Cette manière nouvelle de composer, pour des acteurs et des actrices, a tout de suite fait écho à leur ambition théâtrale. Hélas, 15 jours avant la première, le gouvernement annonce le confinement national. Le spectacle est évidemment annulé, mais les chansons, elles, restent et constituent aujourd’hui les fondations du Palais d’Argile.
 
C’est en juillet 2020, que sont enregistrées les chansons. Boris Wilsdorf, ingénieur du son du groupe culte berlinois Einstürzende Neubauten, est à la manœuvre, sous la supervision d’Arnaud Rebotini.
 
Ce Palais d’argile porte bien joliment son nom : c’est un récit labyrinthique, mouvant comme les sables, dans lequel on ne cesse de s’empêtrer, de mourir et de renaître à soi. S’il ouvre des portes ce n’est que pour mieux nous recracher dans le creux de sa houle, nous perdre dans ses dédales fantasmagoriques.
 
« Dans l’album, on crève l’écran, mais littéralement. On le traverse. Pour tenter de percer ce mystère : qu’y a-t-il de l’autre côté de la toile, du voile qui recouvre ce monde ? Nous n’avons pas la clé, bien sûr. Mais nous avons tenté de percer quelques trous de serrures. Et les trous de serrures changent les murs en portes. » confie Arthur Teboul, le chanteur du groupe.
 
Le Palais d’argile vous ouvre grand les siennes.

PartagerPartager sur linkedinPartager sur pinterest